Programme prévisionnel

La journée d’étude est organisée en deux temps : le matin, ateliers avec communications de jeunes chercheur·ses et l’après-midi, table-rondes avec des conférencier·cières et des acteur·trices d'entreprises engagé·es dans une "recherche en action".

9h30 : Accueil des participant.es. Présentation & introduction de la journée.

10h : Ateliers – Contributions des doctorant·es

10h : 1e session

11h15 : Pause

11h30 : 2e session

12h45 : Déjeuner

14h : 1e table-ronde

Titre : « De la théorie à la pratique : retours d’expériences et réflexions épistémologiques sur la posture de chercheuse dans une recherche en action »

Conférencières :

  • Florence Allard-Poesi, enseignante-chercheuse en gestion, Université Paris-Est Créteil, Membre de l’Institut de Recherche en Gestion
  • Antonella Corsani, enseignante-chercheuse en socio-économie, Institut de Sciences Sociales du Travail de l’Université de Paris 1 Panthéon-Dorbonne, Membre de l’Institution et Dynamique Historique de l’Economie et de la Société (IDHES)

A partir de leurs expériences respectives, F. Allard-Poesi et A. Corsani présenteront leurs approches de la recherche-action, notamment à partir de leur démarche de recherche, de leur processus d'enquête et des résultats obtenus en matière scientifique ainsi que pour les acteur·trices. C'est plus particulièrement la mise en perspective de leur(s) posture(s) de chercheuse, dans le cadre des recherches-actions qu'elles ont menées, qui permettra d'appréhender leurs différents positionnements épistémologiques et pratiques. En abordant les tensions qui peuvent émerger dans le processus d'enquête, entre  la posture attendue de la chercheuse dans le milieu de la recherche avec celle attendue dans le milieu professionnel, il s'agira de discuter des apports et des limites d'une posture choisie, tant en matière de production de connaissances, que de résultats pour les acteur·trices.

15h30 : 2e table-ronde

Titre : "Le.la doctorant·e CIFRE, un·e chercheur·e-salarié·e. Des rapports sociaux de production à la construction d'une posture épistémologique."

Intervenant.es:

Un·e doctorant.·e en CIFRE

Un co-directeur·trice de thèse en CIFRE

Un référent entreprise de thèse en CIFRE : Nicolas Chochoy, maître de conférences en économie, directeur de l’Institut Godin, chercheur au Centre de Recherche sur l’Industrie, les Institutions et les Systèmes Economiques d’Amiens (CRIISEA).

Cette table-ronde rassemble l’ensemble des parties prenantes du contrat tripartite qu’est la CIFRE entre la production de la recherche, le bénéficiaire de la recherche, le directeur de la recherche. Les travaux de recherche menés dans le cadre d’une thèse de doctorat en CIFRE invitent à déplacer les frontières de sphères habituellement distinguées, notamment entre la recherche et l’entreprise : les postures de chaque partie sont modifiées. A partir des expériences de chaque intervenant·e sur lesquelles il·elles reviendront dans un premier temps pour situer leur point de vue, il s’agira de mettre en perspective le choix des postures adoptées, en précisant les apports engendrés par cette posture mais aussi les difficultés. En croisant les regards de chaque partie prenante d’une thèse en CIFRE, il s’agit de discuter des enjeux de postures qui se posent dans ce type de recherche, en favorisant l’identification des enjeux de ces recherches.

17h : Conclusion de la journée

17h30 : Fin de la journée

Personnes connectées : 1